Inclusion – une société pour tous

L’inclusion est synonyme d’appartenance. Une société inclusive tient compte de chaque individu et n’en exclut aucun. Cela n’est toutefois possible que lorsque la participation peut être assurée au quotidien, c’est-à-dire dans le milieu du travail, des études, des loisirs. Une participation de tout un chacun, et à tous les niveaux, contribue à une meilleure vie en société.

Par le terme inclusion on entends l'appartenance à la société de toute personne. La manière par laquelle elle traite ses membres les plus faibles, tels que les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées ou malades, est la mesure d'une société inclusive.

Inclusion vs. intégration

Contrairement au concept d'intégration qui présuppose toujours une division en deux groupes, l'inclusion reconnaît que chaque personne est unique. Elle perçoit l'individualité, les capacités propres à chacun, le contexte linguistique et culturel et l'origine sociale, comme un atout rajoutant de la valeur à la société.

Cela signifie que chaque personne est acceptée dans son individualité et avec ses capacités particulières, son contexte linguistico-culturel ou son origine sociale, et est perçue comme une membre intégral de la société. L'adhérence aux normes sociales n'est pas présupposée; au contraire la diversité est plutôt normale, car elle est le résultat de ces différences.

Des gens différents s'amusent ensemble. | © Pixabay

Dans une société inclusive, il est normal d'être différent. (Photo : Pixabay)

Se concentrer sur ses points forts et ses capacités

L'inclusion ne peut néanmoins que être vécue que durant la vie de tous les jours, donc à l'école, au travail, durant ses loisirs, dans les transports en publics et dans les espaces publics. Dans le monde du travail en particulier, la condition préalable essentielle à une inclusion réussie est de se concentrer sur les points forts des personnes et l'utilisation efficace de leurs capacités. Cela est particulièrement vrai pour les personnes dont avec des limites apparentes, comme les personnes handicapées ou souffrant de maladies chroniques.

En revanche, une vision axée sur les déficiences de personnes, particulièrement des personnes en situation de handicap, est destructrice. C'est pourquoi on parle souvent d' « ability management ». Il ne s'agit pas d'un nouveau modèle de gestion, mais simplement d'un changement d'attitude à l'égard de ses employés et donc la promotion de la réussite à toute échelle.

L'inclusion en tant que Droit de l'Homme

La Convention des Nations unies sur les droits des personnes handicapées est un traité que de nombreux pays ont signé inclus la Suisse, elle stipule le droit à l'inclusion. (Pour la vidéo si-dessous, sous options vous trouverez des sous-titres en français).

Cet article vaut-il la peine d'être lu?

Trouvé une erreur ? Signaler maintenant.