La démence, une maladie répandue

La démence est le terme générique désignant les maladies dans lesquelles les lésions cérébrales entraînent une perte progressive de la mémoire, de la pensée, des souvenirs, de l'orientation ou du raisonnement. Il est donc d'autant plus important de planifier les soins aux patients atteints de démence à un stade précoce.

La démence peut résulter de maladies dégénératives ou non dégénératives du cerveau. L'insuffisance cérébrale liée à la démence est associée à une perte des capacités de perception, d'intérêt voir de sentiments tout cours dans les stades avancés du trouble. À un stade ultérieur, un handicap physique et une perte de fonctions corporelles peuvent survenir.

Incidence de la démence

En raison de l'augmentation de l'espérance de vie, le nombre de cas de démence augmente rapidement. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes souffrant de démence dans le monde va doubler pour atteindre plus de 70 millions d'ici 2030. En Allemagne, le nombre de personnes touchées pourrait passer de 1,7 million aujourd'hui à 2,6 millions d'ici 2050, et en Suisse à plus de 300 000.

La proportion de patients atteints de démence dans la population augmente fortement avec l'âge. Si la démence touche rarement les personnes de moins de 65 ans, la proportion de personnes atteintes de plus de 90 ans est d'environ un tiers. La probabilité de développer la maladie est à peu près la même pour les femmes et les hommes. Les femmes représentent néanmoins environ 70 % des cas de démence, principalement dû à leur espérance de vie plus élevée.

Types de démence

On connaît environ 50 types de démence différents, la maladie d'Alzheimer représente environ 60% de tous les cas de démence et 20 % des personnes concernées souffrent de démence vasculaire.
 
Dans la maladie d'Alzheimer, des groupes entiers de cellules nerveuses du cerveau perdent progressivement leur capacité à fonctionner et finissent par mourir. En même temps, il y a un manque de substances endogènes, qui assurent normalement l'échange d'informations entre les cellules du cerveau. 
 
La démence vasculaire quand à elle est généralement causée par des modifications artérioscléreuses ou une occlusion des vaisseaux cérébraux. Cela conduit à une réduction du flux sanguin dans le cerveau et, en fin de compte, à la mort des plus petites zones du cerveau, voire de zones entières du cerveau. 
 
Une autre forme de démence est la démence secondaire, qui est causée par des maladies sous-jacentes qui ne sont pas liées au cerveau, telles que des troubles métaboliques, des troubles thyroïdiens ou des maladies infectieuses.

Carte et boussole sur un tronc d'arbre.  | © Unsplash

La démence est caractérisé par une perte progressive de la mémoire, de la pensée ou de l'orientation. (Photo: Unsplash)

Un troublem causant une grave situation de handicap

La démence est l'une des principales causes de handicap chez les personnes âgées dans le monde. La maladie a un impact physique, psychologique, social et économique énorme sur les personnes touchées, leurs familles, leurs aides soignants et la société. En Allemagne, les patients atteints de démence ayant un degré d'invalidité d'au moins 50 ont droit à une carte de personne gravement handicapée.

Traitement et thérapie de la démence

Il n'est pas encore possible de guérir la démence. Il existe cependant deux approches thérapeutiques différentes; d'une part, le traitement médicamenteux peut reporter la perte des capacités intellectuelles. D'autre part, les thérapies non médicamenteuses telles que l'entraînement de la mémoire, les thérapies par la peinture, le sport ou les jeux préviennent l'isolement et favorisent le maintien de l'estime de soi.