Le rhumatisme, plus qu'un simple terme générique

Le mot rhumatisme est dérivé du mot grec rheos (couler). Dans l'Antiquité, on pensait que des flux visqueux circulaient de la tête vers d'autres parties du corps pour provoquer des maladies. Qu'en sait-on aujourd'hui ?

Le rhumatisme est un terme désignant diverses maladies; il existe aux environs de 200 tableaux cliniques à ce nom. Il s'agit notamment de diverses maladies des os, des articulations et des tissus mous environnants, elles-mêmes classées sous quatre catégories: les phénomènes dégénératifs, les processus inflammatoires, les rhumatismes des tissus mous et les maladies pararhumatismales.

L’arthrose, une atrophie du cartilage 

L'arthrose est une maladie rhumatismale dégénérative typique. Elle a pour effet que l’épaisseur du cartilage articulaire protecteur et élastique diminue lentement, ce qui contribue au fait que que éventuellement les os sous-jacents se frottent directement les uns aux autres. Cela peut avoir comme résultat des inflammations douloureuses et des sensations de raideur dans les articulations. Il existe diverses substances actives dont on espère qu'elles permettront de reconstruire le cartilage usé ou du moins d'en arrêter la dégradation. Il s'agit notamment des glycosaminoglycanes (GAG), que l'on trouverait dans la moule à lèvres vertes de Nouvelle-Zélande.

Rhumatismes inflammatoires, le système immunitaire dans la tourmente

Lors de maladies rhumatismales inflammatoires, le système immunitaire se dérègle. La maladie rhumatismale inflammatoire la plus courante est la polyarthrite rhumatoïde, qui consiste en une attaque de la fine membrane synoviale par les propres cellules immunitaires de l'organisme. Ses conséquences sont généralement des inflammations des mains, des pieds ou d'autres articulations. A long terme, les nodules rhumatoïdes peuvent parfois être ressentis sous la peau et sur les articulations. Les douleurs aiguës qui surviennent parfois à cause de cette maladie sont principalement soulagées par des anti-inflammatoires. En outre, il existe des médicaments anti-rhumatismaux de base pour repousser de nouvelles douleurs. Parmi les rhumatismes inflammatoires sont également inclus la spondylarthrite ankylosante, l'arthrite psoriasique et l'arthrite infectieuse réactive. Bien que le lupus érythémateux soit plutôt rare, on compte parmi les personnes touchées des célébrités telles que Seal ou Lady Gaga.

Un dessin de la colonne vertébrale | © unsplash

Les différentes formes de rhumatismes s'accompagnent généralement de fortes douleurs dans les articulations, les os et les tissus mous.  (Photo: Unsplash)

Les rhumatismes des tissus mous

Le syndrome de fibromyalgie fait partie des rhumatismes des tissus mous. L'apparence de douleurs fortes et persistantes dans différentes parties du corps en est un symptome classique. Ces causes possibles ne sont pas encore connues et diagnostiquer ce syndrome de manière définitive est également difficile. Les médicaments jouent souvent un rôle secondaire dans son traitement, la thérapie de mouvement et de relaxation jouant un rôle plus important.

Maladies pararhumatismales 

Les maladies pararhumatismales sont certains troubles métaboliques qui s'accompagnent de troubles rhumatismaux. Un exemple typique est la goutte qui survient quand, après une augmentation du taux du dépot d'acide urique, ces dépots se cristallisent dans les articulations. Lors d'une crise aiguë, on resent alors un gonflement et de la douleur intense. Un autre exemple est l'ostéoporose; ici, c'est la formation et la dégradation de la substance osseuse qui sont perturbées. La déstabilisation de la substance osseuse entraîne un risque accru de fractures osseuses.

Cet article vaut-il la peine d'être lu?

Trouvé une erreur ? Signaler maintenant.

Avez-vous une question à poser à la communauté ?