Handicaps sensoriels

Les handicaps sensoriels sont des handicaps qui affectent le sens de l'ouïe et le sens de la vue. Les handicaps sensoriels comprennent les handicaps auditifs, les handicaps visuels et la surdicécité.

L'ouïe et la vue sont ce qu'on appelle des canaux de télédétection. Ils sont des vecteurs essentiels d'information et méritent donc une attention particulière. En revanche, il y a la catégorie des sens proches. Les sens proches comprennent le sens du goût, le sens de l'équilibre, le sens du toucher et la perception de soi. La communication moderne s'effectue pour l'essentiel par le biais des sens à distance. La conception occidentale place donc souvent les sens lointains au-dessus des sens proches.

Déficience auditive et visuelle

Dans le cas des déficiences auditives et visuelles, une distinction est faite entre différents degrés de gravité. Dans le cas des déficiences auditives, il existe différents degrés de perte auditive pouvant aller jusqu'à la surdité. Les acouphènes sont également considérés comme une déficience auditive. Dans le cas des déficiences visuelles, il existe également des degrés variables de déficience visuelle et même de cécité. On parle de surdi-cécité quand on ne peut ni entendre ni voir.

Bébé avec des dés jouet dans la bouche.

Alors que les sens proches sont d'une importance capitale pour un bébé, les sens lointains ne se développent pleinement qu'un peu plus tard. (Photo : Unsplash)

Des sens proches

Bien que les sens éloignés soient souvent perçus comme plus importants, les sens proches sont avec nous depuis beaucoup plus longtemps. Dès le premier jour de notre vie, les sens proches jouent un rôle central pour nous. Ils sont donc plus développés par rapport aux télédétecteurs (en particulier la vision). En particulier, les sens proches permettent au bébé d'entrer en contact avec son environnement.